Claudine Lapalus : « les vins du Beaujolais créent des émotions »

Claudine Lapalus est une jeune œnologue et vigneronne de 35 ans. Originaire du Beaujolais, elle est installée depuis 2014 sur une petite exploitation issue des vignes familiales. Sur ses parcelles, elle perpétue la culture vinique du Beaujolais dont font partie les Beaujolais Nouveaux.

L’arrivée des Beaujolais Nouveaux est le moment de convivialité par excellence.

Toutes les facettes du cépage gamay

 

Claudine Lapalus est fille de vignerons du Beaujolais, mais elle n’a pas tout de suite pris la même direction. Adolescente, elle n’était pas particulièrement attirée par les travaux de la vigne, « des tâches physiques et difficiles ». La jeune femme s’est d’abord orientée vers le paramédical, puis a bifurqué vers l’œnologie. Un retour aux sources qui était évident : « je suis un peu ancrée, enracinée », sourit la jeune femme, « depuis toujours je pense qu’il y a de très beaux vins à faire avec le gamay ». Claudine Lapalus développe donc une double activité. D’un côté, elle travaille comme œnologue consultante, elle s’occupe notamment de l’organisation du Trophée Lyon Beaujolais Nouveau.  Et de l’autre, elle cultive trois hectares de gamay vinifiés aux Perlants du Verger :

« Le gamay est un cépage vraiment intéressant. En travaillant de plusieurs manières les raisins, on peut avoir des arômes, des structures et des profils de vins complètement différents. On peut vraiment y mettre sa patte ».

Beaujolais Nouveaux, la tradition de la convivialité

 

Depuis 2015, Claudine Lapalus a commencé à vendre ses vins en bouteille. Attachée à une viticulture technique et respectueuse de la biodiversité et des équilibres naturels, la jeune femme est aussi heureuse de perpétuer la culture vinique du Beaujolais. Dans cette région où la convivialité est une valeur forte, elle défend des vins dégustés dans un esprit de partage :

« Quand on déguste avec d’autres un vin du Beaujolais, on livre une partie de soi, de ses souvenirs, de ses habitudes culturelles aussi. C’est souvent autour du vin qu’on noue des liens ».

La tradition des Beaujolais Nouveaux s’inscrit dans cette lignée, « l’arrivée des Beaujolais Nouveaux est le moment de convivialité par excellence ». Le plaisir de la dégustation a d’ailleurs été décisif dans sa réorientation dans la viticulture en Beaujolais. « Quand on voit que les gens se font plaisir avec les vins qu’on a fait, on sait que l’objectif est atteint ».

Des vins du Beaujolais pour ressentir des émotions

 

Œnologue de métier, Claudine Lapalus a deux périodes préférées dans l’année : les vendanges et les vinifications qui suivent, « il ne faut pas se tromper, c’est le moment où le challenge est le plus grand ». C’est aussi celui où les émotions sont les plus intenses. Le stress de vendanger les raisins à parfaite maturité s’équilibre avec le plaisir du travail collectif, dans un vignoble où les vendanges se font à la main. Claudine Lapalus a choisi de partager ces émotions jusque sur ses bouteilles. La plasticienne Fabienne Villerait, la sculptrice Mirabelle Rousset-Charensol, la graphiste Frédérique Daguet et la designeuse Marianne Léger sont des artistes du Beaujolais. Chacune s’est associée à une cuvée de Claudine Lapalus et a imaginé son étiquette. Leur démarche artistique est un prolongement du travail de la vigneronne.

« Je ne dirais pas que je fais des œuvres d’art, c’est à l’appréciation de chacun », s’amuse Claudine Lapalus, « Mais en tant que vigneronne, j’aime l’idée de travailler une matière première, et par le savoir-faire d’en tirer quelque chose qui va donner de l’émotion ».

Vous aimez les vins qui se partagent avec émotion ? Rendez-vous le jeudi 16 novembre 2017 pour l’arrivée des Beaujolais Nouveaux !

  • Partager

  • Facebook