Pour des Beaujolais Nouveaux « doux, ronds et plaisants »

David Ratignier est vigneron dans le Beaujolais. Connu pour son franc-parler et son dynamisme, ce passionné est un défenseur inlassable des Beaujolais Nouveaux. Rencontre avec un homme dont le plus grand plaisir est de voir des gens heureux, après avoir dégusté un vin primeur du Beaujolais.

david-ratignier-beaujolais
ma passion est de parler aux gens des Beaujolais Nouveaux et de leur faire goûter

David Ratignier, le retour à la vigne

Si David Ratignier est issu d’une famille de viticulteurs beaujolais – son père et son frère le sont – il n’a pas tout de suite suivi le chemin du chai. Après un BTS commerce des vins et spiritueux, il a travaillé comme commercial. Pourtant, en 2000, la passion des vins du Beaujolais l’a rattrapé. Il a commencé par quelques vignes, tout en conservant son travail. Puis en 2008, David Ratignier a franchi le pas et a repris le Château du Bluizard : « il n’y a plus beaucoup de jeunes qui reprennent les domaines. Je voulais travailler à mon compte et il y avait un vrai challenge économique et commercial à relever ». Aujourd’hui, David Ratignier travaille avec sa femme et le défi un peu « fou » est devenu une réalité.

 

Des Beaujolais Nouveaux en phase avec le goût des gens

Ce que David Ratignier a gardé de ses années dans la vente, c’est le contact avec les consommateurs. « Je pense savoir ce qu’aiment les gens, un vin fruité, très coloré et qu’on prend le temps de faire », explique-t-il. Pour y arriver, David Ratignier ne compte pas ses efforts. Que ce soit dans les vignes, pendant les vendanges ou dans le chai, chaque étape est importante pour produire des vins qui correspondent à ce que les gens désirent : « jusque dans les années 1990, le consommateur était plutôt « salé », aujourd’hui il est plus « sucré », donc il faut aller sur le doux, le rond et le plaisant ». Pour répondre à la demande, David Ratignier vinifie plusieurs cuvées de Beaujolais Nouveaux : « pour le secteur de Lyon, je fais des vins plus légers, pour le centre de la France j’en fais des plus concentrés. Je connais mes clients ».

beaujolais

Les Beaujolais Nouveaux, des vins à redécouvrir

Si David Ratignier travaille dur pour ses clients, ceux-ci le lui rendent bien. Sur sa propriété, David Ratignier a développé l’accueil. Au sein du château, il organise des repas pour des mariages ou des réceptions. L’occasion bien sûr de faire découvrir les vins du château, dont les Beaujolais Nouveaux, qui représentent 25 % de sa production : « ma passion est de parler aux gens des Beaujolais Nouveaux et de leur faire goûter. Souvent, ils me disent que je les ai réconciliés avec ces vins. Quand j’entends ça, c’est gagné ». Le 3e jeudi de novembre, David Ratignier vous conseille d’acheter deux bouteilles. Si la première se boit le 3e jeudi de novembre « par curiosité pour le nouveau millésime », la deuxième bouteille de vin souple et fruitée se gardera pour les fêtes de fin d’année.

Des vins gourmands qui se dégustent – aussi – après le mois de novembre : et si vous laissiez surprendre par les Beaujolais Nouveaux ?

  • Partager

  • Facebook