Beaujolais Nouveaux : relevage, parapluie et véraison

Heureux amateurs de Beaujolais Nouveaux fruités et gouleyants, le millésime 2015 s’annonce exceptionnel ! En ce début août, la vigneronne Ghislaine Dupeuble nous explique comment obtenir le meilleur de la vigne, au cœur de l’été, tandis que les températures ont décidé de s’affoler.

Ghislaine-Dupeuble
On les remet bien droits pour qu'ils puissent capter le soleil.

 Fini le relevage dans les vignes !

Dans la première moitié de l’été, le quotidien des vignerons du Beaujolais est fait de relevage : « Les sarments de vigne ont tendance à pousser en traînant au sol. On les remet bien droits pour qu’ils puissent capter le soleil », explique Ghislaine Dupeuble. Chaque année chez les Dupeuble, cette tâche se déroule pendant un mois et demi. Les vignes sont relevées grâce à des fils métalliques, tendus entre des piquets de bois. « Cela joue beaucoup sur la qualité du raisin », explique la vigneronne, « On pourrait couper le dessus des sarments quand la vigne fait 50 centimètres de haut, mais on fait le choix d’avoir 1 mètre 20 de végétation, pour profiter au maximum de soleil et concentrer le raisin ».

 

Les vignes, l’effet parapluie

« Les vignes sont de véritables capteurs solaires, plus on en met sur le toit et plus on capte le soleil », souligne Ghislaine Dupeuble. Le soleil est donc essentiel pour développer le sucrosité et les arômes du raisin. Mais le vin est une question d’équilibre, alors comment faire quand le thermomètre affiche des températures de canicule ? « Vu qu’il fait très chaud, nous avons laissé pousser encore plus haut, pour que les feuilles puissent retomber », un genre d’ombrelle naturelle pour éviter que les raisins n’aient trop de chaleur et perdent du fruit et de la finesse. « Nous avons laissé monter la végétation plus haut que d’habitude. À partir de 1 mètre 70, 1 mètre 80, elle retombe sur elle-même, cela fait un effet parapluie », précise-t-elle.

l-heure-de-ve--raison

 

Beaujolais, l’heure de véraison

À l’abri des feuilles, le gamay est en ce moment en plein processus de véraison. Progressivement, la couleur des raisins passe du vert au rouge. Chez les Dupeuble, on estime que les vendanges commenceront début septembre, « Une semaine en avance par rapport à l’an dernier ». Cependant, pas de précipitation. Avant de déclencher la récolte, les Dupeuble passeront dans les vignes pour contrôler la couleur du raisin et surtout vérifier le niveau de maturité des pépins : « Tant qu’ils sont verts, ils donnent de l’astringence au vin. Devenus marron, ils apportent de très bonnes choses ». Pour le moment, les conditions climatiques laissent présager un millésime 2015 d’une excellente qualité, « À la hauteur des millésimes 2003 et 2005 ». Rendez-vous début septembre pour faire un nouveau point !

  • Partager

  • Facebook