La consommation de podcasts explose en France. Et il y en a pour tous les goûts ! Certains sont dédiés à la gastronomie. On les appelle les « foodcasts ». Top 5 de ceux qu’il faut absolument dévorer ! Pour auditeurs gourmands.

Tous les mercredis, pendant 40 minutes, le youtubeur et comique Guilhem Malissen, décortique un sujet culinaire. Il invite des chefs et des passionnés à sa table. « Lyon : À jamais les premiers en cuisine » ou « Epicé n’est pas piquant, Fade n’est pas sans goût » sont quelques-uns des podcasts à engloutir sans modération. Exquis de la première à la dernière bouchée !

Voici un podcast pour les amateurs de vins, réalisé par une équipe de Radio Campus Paris, une radio associative étudiante. Un vendredi par mois, pendant une heure, deux invités parlent cépages, domaines et pratiques viticoles. Chaque épisode met en valeur un vigneron peu connu et une région. Une manière de « démystifier l’accès au vin » et le populariser !

Pendant une quinzaine de minutes, Zazie Tativian s’invite dans la cuisine de sa famille, d’amis ou d’inconnus. « Le gâteau de grand-mère Betty », « le baklava de mon père » ou « la pizza fantasia de Paolo », des histoires intimes et des recettes familiales qui vous mettent l’eau à la bouche, tous les quinze jours. Un foodcast gourmand et attachant !

« À Poêle, le podcast qui met à nu les chef(fe)s » : un jeudi sur deux, derrière le micro, Julie Gerbet s’intéresse à ceux qui font frémir nos papilles ! Elle interroge des cuistots au féminin et au masculin, qui marquent notre époque. Pierre Gagnaire, Taku Sekine, jeune chef japonais, ou encore Julia Sedefdjian, la plus jeune étoilée de France, se sont déjà laissés cuisiner.

« Pourquoi fait-on la queue deux heures pour manger une pizza ? », « Est-ce qu’on arrêtera un jour de manger à table ? », tous les mois, Plan Culinaire épluche nos comportements et nos habitudes alimentaires. Un foodcast narratif de 20 minutes, qui alterne discussions, interviews et anecdotes historiques. À écouter sans faim, à la bonne franquette !