Bannière Beaujolais Bannière Beaujolais

Beaujolais Nouveaux 2017, ça continue !


Des vignerons à la bonne humeur communicative, une affiche dessinée par Jean-Charles de Castelbajac, une tournée dans Paris et une soirée Beaujolais Nouveaux au Point Éphémère : la sortie des Beaujolais Nouveaux 2017 a été festive et intense. Les vignerons avaient aussi plusieurs messages à faire passer : Il n’y a pas UN mais DES Beaujolais Nouveaux et ces vins primeurs se boivent au-delà du mois de novembre !


L’arrivée des Beaujolais Nouveaux 2017

 

Dès la gare de Lyon, point d’arrivée des vignerons du Beaujolais à Paris, le ton était donné : le 16 novembre 2017 serait convivial ou ne serait pas ! À l’écoute des chants des vignerons, les passants avaient immédiatement un large sourire. Et ce n’était que le début !

En début d’après-midi, les vignerons ont pris place sur un bus à impériale, direction les plus grands monuments de Paris. Au son d’une fanfare, les Parisiens ont pu découvrir les vins nouveaux, échanger avec les vignerons, esquisser un pas de danse et repartir avec une photo souvenir. Les vignerons se sont ensuite rendus dans des Bistrots Beaujolais et des restaurants, décorés avec l’affiche spécialement dessinée par Jean-Charles de Castelbajac.

La diversité des Beaujolais Nouveaux 2017

 

Avant la soirée Beaujolais Nouveaux au Point Éphémère, les vignerons ont donné une conférence de presse avec Jean-Charles de Castelbajac. Le créateur de mode a expliqué son intérêt pour ces vins primeurs (« une institution française ») et son intention derrière la création des personnages de la Belle Jolie et du Beau Jolais (« l’idée de la rencontre autour d’un verre »).

Pendant que le groupe Poudre Noire revisitait la tradition française des chansons festives, les vignerons du Beaujolais présentaient leurs vins primeurs 2017.

L’occasion de se rendre compte de la réalité de leur travail. Les Beaujolais Nouveaux sont des vins avec de la matière et de la rondeur. Il serait temps de le savoir !

Demander quel goût a le Beaujolais Nouveau n’a également aucun sens, puisqu’ils sont élaborés par 2000 maisons et domaines. C’est ce qu’a expliqué dit le vigneron David Ratignier, vice-président d’Inter Beaujolais.

« Je ne peux pas vous parler du Beaujolais Nouveau, car il y a DES Beaujolais Nouveaux. Chaque vigneron apporte sa sensibilité à chaque étape de la vinification. Certains vins sont plus fruités avec des tannins assez aériens, d’autres vont chercher plus de structure ».

Reste l’effet millésime 2017, qui avec un été très ensoleillé, a favorisé une certaine rondeur tannique dans les Beaujolais Nouveaux.

Beaujolais Nouveaux 2017, au-delà du mois de novembre

 

Si le 3e jeudi de novembre est passé, cela ne veut pas dire que les Beaujolais Nouveaux 2017 ne peuvent plus se consommer. Bien au contraire ! Comme tous les vins, les Beaujolais Nouveaux continuent d’évoluer une fois mis en bouteille. Le millésime 2017, qualifié de « solaire », fera bonne figure sur vos tables de fêtes ou lors d’un barbecue au printemps prochain.

Ce vin primeur est une bonne façon de découvrir ce millésime 2017, en attendant que les autres vins du Beaujolais terminent leur élevage.

La période des Beaujolais Nouveaux est aussi l’occasion de découvrir l’ensemble des vins du Beaujolais. Et les cavistes, notamment, proposent des dégustations. Ils vous feront déguster le vin primeur de 2017, ainsi que les 10 crus , les Beaujolais et les Beaujolais-Villages qu’ils ont en cave.

 

Et voici un souvenir, pour revivre l’arrivée des Beaujolais Nouveaux 2017 à Paris !

 


  • Partager

  • Facebook