Bannière Beaujolais Bannière Beaujolais

Nouveau by Beaujolais : retour sur la soirée de lancement à Paris


À la veille de l’arrivée mondiale des Beaujolais Nouveaux 2018, une grande soirée s’est tenue à Paris, aux Bains, dans le 3e arrondissement. Au programme de cette soirée tournée vers la jeune génération d’amateurs de Beaujolais Nouveaux : la musique de Breakbot, les bouchées du chef japonais Taku Sekine et le millésime 2018 Nouveau by Beaujolais.

Un nouveau public pour les Beaujolais Nouveaux

La soirée aux Bains a commencé en fanfare. Sur les coups de 18 heures, les vignerons du Beaujolais ont organisé leur conférence de presse. Devant une centaine de journalistes, les vignerons et négociants ont exposé leur leitmotiv : « En Beaujolais, le « nouveau » ne se fabrique plus, il s’élabore ». Une manière efficace de présenter ces Beaujolais Nouveaux « nouvelle génération », qui naissent d’un cépage local (le gamay) et d’un savoir-faire particulier (la vinification en grappes entières). Cela donne des vins de pur plaisir, frais, aromatiques et fruités, qui sont aussi différents que les 2000 vignerons qui élaborent ce vin primeur.
Les vignerons et négociants ont aussi présenté la nouvelle orientation de la fête des Beaujolais Nouveaux, élevée au rang de « Happy Day ». Sous le nom de Beaujolais de Fête, les Beaujolais Nouveaux sont une invitation à découvrir l’ensemble des vins du Beaujolais qui comprennent également les Beaujolais de Caractère et les Beaujolais d’Exception.

Musique électro et cuisine japonaise

À partir de 19 heures, le public a poussé les portes des Bains, en compagnie de nombreux trend-setters lifestyle, food & wine. Pour faire écho à l’esprit de fête de Nouveau by Beaujolais, les DJs Irfane, Yuksek, Breakbot et Alan Braxe se sont succédé jusque tard dans la nuit derrière les platines. Un casting relevé pour marquer la sortie d’un millésime placé sous le signe de la fête comme le dit Thibaut Berland, alias Breakbot. Juste avant de monter sur scène, il nous a parlé de son set spécial Nouveau By Beaujolais :

« J’ai essayé d’allier le meilleur de l’esprit de fête qui anime le disco avec celui du funk. Le Beaujolais Nouveau est un vin de fête, et qui dit fête dit musique. Une fête sans musique, ce n’est pas une fête ».
Et une fête sans de bons petits plats à déguster, ce n’est pas non plus une fête. Pour ce lancement mondial des Beaujolais Nouveaux, le chef japonais Taku Sekine était aux fourneaux. Pour accompagner les vins primeurs, il avait préparé des bouchées et des plats chauds. Côté verrine, le choux fleur et homard breton ont rencontré le succès, tout comme son burger et son bœuf haché d’inspiration japonaise. Pour préparer ces plats, Taku Sekine, chef du restaurant Dersou, a misé sur la fraîcheur et les parfums :

« Le Beaujolais Nouveau est quelque chose qui se boit très bien. Évidemment, il y a des caractères différents comme pour chaque humain, mais en général ce vin marche très bien avec beaucoup de choses. Je ne me suis pas mis de limite ».

Découverte des Beaujolais Nouveaux 2018

Tout au long de la soirée, sept vignerons du Beaujolais ont fait déguster leur production. De quoi vérifier qu’il n’y a pas un mais des Beaujolais Nouveaux. Mais aussi de se faire une idée sur ce millésime 2018 qualifié de remarquable. Pendant toute l’année viticole, les vignerons du Beaujolais ont bénéficié d’une météo parfaite. Ils ont donc vendangé des raisins de rêve, comme le rappelle Dominique Piron, président d’Inter Beaujolais :

« En 2018, on est arrivés aux vendanges avec un alignement de planètes. Donc ça donne des vins qui sont colorés, ronds, avec du tanin. Comme les peaux des raisins étaient épaisses, on a des tanins doux, il n’y a pas de dureté. Ça fait un très joli vin ».

Cet avis est partagé par les gagnants du concours Nouveau By Beaujolais sur les réseaux sociaux, qui ont pu participer à la soirée.

Et la fête s’est terminée sur la promesse d’une autre à venir. L’ambassadeur du Japon en France était présent, pour le passage de flambeau entre Paris et Tokyo. Le 3e jeudi de novembre 2019, ce sera au tour des Japonais de faire vivre l’esprit Nouveau by Beaujolais.


  • Partager

  • Facebook