Plat pour 4 personnes
  • Partager

  • Facebook
Beaujolais Nouveaux et charcuterie lyonnaise : l’accord parfait !Beaujolais Nouveaux et charcuterie lyonnaise : l’accord parfait !

Préparation de la recette

La région lyonnaise est mondialement connue pour sa charcuterie. La générosité du “sauc” se marie parfaitement avec la fraîcheur et le fruité du cépage gamay. Quoi de mieux alors que de déguster une rosette lyonnaise avec un verre de Beaujolais Nouveaux ?

Pour réussir votre apéro 100 % charcuteries lyonnaises, il vous faut :

  • De la rosette
  • Un saucisson à cuire pistaché
  • Des gratons
  • Un saucisson brioché

 

Préparation :

  • La rosette : grand classique, la rosette se coupe en fines tranches avant d’être servie.
  • Le saucisson à cuire pistaché : à la cocotte, il se cuisine de la façon suivante :
    1. Préparez un court-bouillon dans une cocotte ou une grande casserole. Dans 2 litres d’eau froide, mettez le blanc d’un poireau, une branche de céleri, un tête d’ail coupée en deux,  une carotte, un oignon, du persil, du thym, des feuilles de laurier, quelques grains de poivre blanc. Couvrez et laissez cuire une demi-heure.
    2. Piquez délicatement le saucisson pour ne pas que la peau éclate à la cuisson et faites-le cuire ensuite dans le court-bouillon frémissant, pendant 25 minutes.
    3. C’est prêt ! Vous pouvez le découper en tranche, et le servir avec la peau.
  • Des gratons : ces amuse-bouches sont typiques de la table lyonnaise. Ils se dégustent froids, les gourmands en raffolent !
  • Le saucisson brioché se mange coupé en tranches. Pour le préparer, enroulez-le dans une feuille d’aluminium et placez-le 45 mn au four préchauffé à 180 C°. Découpez-le ensuite en tranches généreuses, avant de servir.

Les quantités sont à adapter en fonction de l’appétit de vos invités.

Il ne reste plus qu’à ouvrir une bouteille de Beaujolais Nouveau, et le tour est joué !